Oise : Les gendarmes interpellent un homme qui avait abandonné un chien sous un pont

Dans l'Oise, les gendarmes ne laissent rien passer lorsqu’il s’agit de maltraitance animale.
Les militaires de la compagnie de Breteuil, prĂšs de Beauvais, ont ainsi menĂ© l’enquĂȘte pour retrouver le propriĂ©taire d’un chien abandonnĂ© volontairement.
Le signalement aux autoritĂ©s remonte au 22 octobre dernier. Ce sont des promeneurs qui ont alertĂ© les gendarmes aprĂšs avoir dĂ©couvert un chiot abandonnĂ© Ă  Catheux, attachĂ© Ă  un buisson cachĂ© sous un pont. Selon les gendarmes, tout avait Ă©tĂ© fait pour que l’animal ne soit pas retrouvĂ©.


gazette canine - le quotidien du chien 


Il reconnaĂźt les faits en garde Ă  vue
 
Sauvé par les militaires, le petit chien a été remis à un refuge. De leur cÎté, les gendarmes ont lancé des investigations pour tenter de retrouver le propriétaire.
Rapidement, un homme a Ă©tĂ© identifiĂ© et interpellĂ©. Selon la gendarmerie, « il a reconnu les faits d’abandon volontaire » lors de son audition.


 
Le mis en cause ne sera pas jugĂ© pour ces faits, il fera en revanche l’objet d’une composition pĂ©nale, en janvier prochain, « une procĂ©dure qui permet au procureur de proposer une ou plusieurs sanctions Ă  une personne qui a commis certaines infractions ».

En effet, selon le code PĂ©nal, « l’abandon est considĂ©rĂ© comme un acte de maltraitance ». C’est un acte puni par la loi qui expose Ă  une peine « de trois ans de prison et de 45.000 euros d’amende ».

Outre l’amende, dont le montant sera dĂ©terminĂ© par le parquet, le mis en cause devra s’acquitter du remboursement des frais engagĂ©s par la mairie de Catheux pour la prise en charge du chiot.
Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent ĂȘtre approuvĂ©s avant d'ĂȘtre publiĂ©s.